Editorial

Veillons aux articulations de nos patients diabétiques !

Mis en ligne le 30/04/2020

Auteurs : Pr Pierre Gourdy

Permettez-moi d'ouvrir cet éditorial par une question destinée à tous nos lecteurs diabétologues. Du plus profond de votre mémoire, avez-vous le souvenir d'une journée d'activité professionnelle sans que l'un de vos patients diabétiques ne vous fasse part de quelques désagréments du côté de son système ostéoarticulaire ? De simples gênes fonctionnelles à des douleurs plus intenses, de l'épaule au genou, des cervicales aux lombaires, sans oublier les petites ou grandes tracasseries siégeant au niveau des mains ou des pieds, ces situations sont si fréquentes qu'il existe un risque indéniable de les banaliser.

Il est vrai que nous sommes tant focalisés sur le dépistage des complications traditionnelles du diabète, qui prennent un malin plaisir à demeurer silencieuses des années durant, que la tentation est grande d'accorder une moindre importance aux plaintes fonctionnelles émanant de la sphère articulaire. Après tout, les diabé­tologues aussi sont sujets au mal de dos, certains expérimentant également les méfaits de l'arthrose ou le nécessaire dérouillage matinal de telle ou telle articulation ! Il peut donc être tentant de considérer que la prise en charge de ces plaintes fonctionnelles, si répandues dans la population générale, n'est pas vraiment de notre ressort. Le trait est volontairement un peu forcé, même s'il paraît évident que nous devons progresser dans le dépistage précoce des troubles rhumatologiques associés au diabète, mais également dans la mise en place de parcours de soins permettant une prise en charge optimale de ces complications qui peuvent s'avérer très invalidantes à terme.

Qui mieux que nos confrères et amis rhumato­logues pour nous accompagner dans cette démarche ? Entérinant ce constat, notre dossier thématique “Diabète et pathologies rhumatologiques” reprend ainsi plusieurs articles récemment publiés dans La Lettre du Rhumatologue à l'initiative du Pr Bruno Fautrel. Des mécanismes physio­pathologiques suggérant un effet délétère du diabète, et plus spécifiquement de l'hyper­glycémie, sur les structures articulaires, à la description des différents types de manifestations cliniques, je suis convaincu que vous trouverez dans ce dossier une mine d'informations permettant d'optimiser vos réflexes de prise en charge.

Un immense merci aux différents auteurs pour le partage de leurs expertises et d'une discipline avec laquelle nous devrons sans nul doute tisser des liens plus forts, au bénéfice de nos patients diabétiques.

Liens d'interêts

P. Gourdy déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec le contenu de cet éditorial.

auteur
Pr Pierre GOURDY
Pr Pierre GOURDY

Médecin
Endocrinologie et métabolismes
Institut Cardiomet, CHU, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
thématique(s)
Diabète